Entretien clinique

 

 

L'entretien clinique est l'outil principal avec lequel le psychologue clinicien exerce son métier. Il est non directif ou semi-directif et son but essentiel est de laisser parler le patient. Pour ce faire le psychologue clinicien se doit de faciliter la parole.

Ainsi, l’entretien clinique s’adresse à tout un chacun, sans rentrer d'emblée dans des registres psychopathologiques. 

L’entretien clinique se situe obligatoirement dans une perspective relationnelle, où deux personnes se trouvent engagées avec leur conscient et leur inconscient. Au sein de cette situation duelle, le psychologue clinicien cherche à aider la personne à s’exprimer. Il se doit d’être disponible pour écouter et comprendre la complexité et la richesse des processus psychiques qui animent le sujet. 

Lorsque la situation le nécessite, le psychologue clinicien peut avoir recours à d'autres outils dans le but encore et toujours de faciliter l'expression du patient. 

 

Le secret professionnel 

Respect des droits de la personne

"Le psychologue réfère son exercice aux principes édictés par les législations nationales, européennes et internationales sur le respect des droits fondamentaux des personnes, et spécialement de leur dignité, de leur liberté et de leur protection. Il n’intervient qu’avec le consentement libre et éclairé des personnes concernées. Réciproquement, toute personne doit pouvoir s’adresser directement et librement à un psychologue. Le psychologue préserve la vie privée des personnes en garantissant le respect du secret professionnel, y compris entre collègues. Il respecte le principe fondamental que nul n’est tenu de révéler quoi que ce soit sur lui-même. "

Extrait du code de déontologie des psychologues praticiens.